Après l’application mobile, Skype révise son interface desktop

La refonte de l’application mobile de Skype a reçu un succès mitigé lors de son lancement en juin dernier. Microsoft a pris bonne note des retours des utilisateurs de son service de messagerie pour sa nouvelle version desktop. Une preview (préversion) de la nouvelle interface est proposée sur la boutique de Microsoft. Elle est disponible pour Mac OS et pour Windows 10. Lorsque Skype est apparu en 2003, Microsoft a fait figure de pionnier en matière de VoIP. Cette technologie permet la communication par la voix ou par la vidéo sur les réseaux utilisant le protocole IP. Microsoft a très tôt parié sur le peer-to-peer et a fait découvrir à des millions d’utilisateurs la téléphonie gratuite et les visioconférences en direct sur le Web. Désormais, la concurrence est rude entre Skype, Viber et Discord, et le développement des services de messagerie de réseaux sociaux comme Facebook et LinkedIn, qui ne cessent de proposer de nouveaux services.

L’application de messagerie s’inspire des réseaux sociaux

L’application de messagerie instantanée s’est quelque peu dispersée dans sa dernière version pour mobile, tentant de nouvelles fonctionnalités inspirées par Twitter, Instagram et Messager. Elle a notamment lancé des Temps Forts, sur le modèle des Stories d’Instagram, ou un système de feed pour mettre en évidence de courtes publications de ses utilisateurs. À trop vouloir suivre la tendance, Skype en a oublié ses fonctionnalités de base et a perdu certains utilisateurs. Microsoft a retenu la leçon et son interface desktop remet à l’honneur les fondamentaux qui ont fait son succès : la visioconférence par webcam et les discussions instantanées. L’expérience de navigation prend toute sa place sur grand écran avec une ergonomie optimisée. Skype reste à l’affut des nouveautés proposées par ses concurrents : les tendances actuelles se portent sur l’amélioration des outils de travail collaboratifs. La version définitive de l’interface desktop de Skype devrait être disponible dans quelques mois, le temps de l’ajuster aux premières réactions des utilisateurs.