Créée en août 2012 par Evan Williams, déjà à l’origine de Twitter et de Blogger, medium.com est une plate-forme de blogging à l’interface minimaliste qui renouvelle le rapport à l’écrit sur Internet. Comme son nom l’indique, la plate-forme se propose comme un intermédiaire chargé de faciliter la rencontre entre les auteurs de contenus et leur lectorat. Dédiée à la production de textes longs, Medium souhaite offrir une expérience satisfaisante aux « publishers » comme aux lecteurs.

Après son inscription sur le site, chaque utilisateur peut renseigner les sujets qui l’intéressent et s’abonner aux publications des auteurs de son choix. Pour écrire un article, rien de plus simple : une interface minimale en ligne offre un aperçu en direct de ce qui sera diffusé tout au long de la rédaction. Les rédacteurs conservent tous leurs droits sur les contenus publiés. Mais qu’est-ce qui peut inciter les blogueurs à diffuser leurs textes sur la plate-forme plutôt que de créer leur propre espace ? Publier sur Medium permet de supprimer toutes les contraintes imposées par la gestion d’un blog pour se concentrer uniquement sur la rédaction de contenus. Les abonnés forment une communauté de lecteurs qui assurent à chaque auteur un public intéressé. Ils peuvent réagir aux publications et écrire à leur tour.

Medium propose des fonctionnalités inspirées des réseaux sociaux comme le partage ou la recommandation de contenus. Avec 25 millions de lecteurs mensuels, la plate-forme offre une visibilité intéressante aux blogueurs débutants. En 2016, Medium lance Medium for publishers. Ce CMS gratuit se pose comme une alternative à WordPress, le géant des solutions de blogging. Certains blogs connus commencent à faire migrer leur contenu vers Medium, qui leur propose de conserver les revenus générés par leur ancien site. À l’époque où l’on annonce la fin des blogs et que la plupart des publications sur les réseaux sociaux se font au moyen de la vidéo, Medium souhaite redonner toute sa place au texte.